Prévention et lutte contre le surendettement, un coup de pouce à l’insertion socio-économique
logo_fsewallonie.jpg










 

Grâce à la Wallonie et au Fonds Social Européen, l’Observatoire propose de mettre en œuvre des actions de sensibilisation, d’information et de conseil en vue de prévenir l’exclusion sociale et l’exclusion du marché du travail que peuvent entraîner le surendettement et l’endettement problématique. Ces actions visent les acteurs de première ligne qui par leur fonction peuvent rencontrer des bénéficiaires surendettés, ou qui présentent un risque de surendettement, ou souhaitent une réponse aux questions qu’elles se posent par rapport à leur situation financière. Ces actions viseront aussi directement lesdits bénéficiaires.
Ces actions consistent en l’organisation de séances de sensibilisation, d’information, de formation,  de permanences permettant de répondre à des questions en ligne, par télécopie et par téléphone et en la conception d’outils d’animation, d’information et de formation.



Objectifs

Les objectifs sont  d’une part, que les personnes concernées par des questions ou des problèmes liés à leur endettement puissent faire valoir leurs droits, prennent conscience de leurs obligations, réagissent plus rapidement et adoptent des comportements adéquats pour éviter ou résoudre une situation de surendettement et d’autre part, que les acteurs de première ligne soient mieux outillés et informés de manière adéquate et puissent eux-mêmes relayer ou mener des actions préventives.

En effet :
1.            Le surendettement et l’état d’anxiété qui y est lié se ressent sur le lieu de travail : la motivation et la disponibilité d’esprit du travailleur s’en trouvent diminuées. Le projet a pour objectif de prévenir la survenance de conséquences négatives du surendettement sur l’intégration socio-économique et de contribuer à ce que les personnes concernées conservent ou trouvent une activité professionnelle. Car les analyses de l’Observatoire du Crédit et de l’Endettement et les travaux cofinancés par le Fonds Social Européen (http://www.schuldnerberatung.at) ont montré que le surendettement concernait massivement des individus peu formés, trouvant plus difficilement un emploi et ne disposant que de faibles revenus.

2.            Les personnes confrontées à des difficultés financières peuvent voir leurs revenus amputés au profit de l’un ou l’autre créancier. En invitant ces personnes à traiter leur endettement, le projet a pour objectif de leur permettre de maîtriser l’affectation de leurs revenus et de devenir responsables et autonomes.

3.            Une situation de surendettement expose davantage au risque de solliciter du crédit de manière excessive. Le projet a pour objectif d’offrir aux personnes moins averties la possibilité de bénéficier d’informations essentielles en matière de crédit et de fournir un conseil d’ordre général à toute personne s’interrogeant sur sa situation financière.

4.            Le traitement d’une situation de surendettement s’opère de manière globale exige du temps. Il importe d’éviter que certains créanciers cherchent à n’importe quel prix à recouvrer leurs créances au détriment du maintien d’une vie digne pour le débiteur. Le projet a pour objectif d’offrir aux personnes aux personnes surendettées des informations et des conseils leur permettant d’envisager la solution la plus adéquate par rapport à cette situation. Il s’agit aussi d’orienter plus rapidement ces personnes vers un médiateur de dettes.


Le public

Les actions sont destinées aux acteurs et services de première ligne susceptibles de jouer un rôle matière de prévention et de traitement du surendettement et d’information en matière d’endettement sur le lieu de leur activité professionnelle ou à l’occasion de celle-ci. Il s’agit des personnes actives ou qui se destinent à être actives dans les domaines suivants : ressources humaines, représentation des travailleurs et défense de leurs droits et conditions de travail, enseignement (cycle supérieur universitaire et non-universitaire), éducation et encadrement de jeunes adultes, aides aux entreprises et aux indépendants, soins de santé, aide aux personnes et aux familles (aides familiales, assistants sociaux, services de planning familial, médiateurs familiaux), insertion professionnelle, recherche d’emploi, aide au logement, aide en matière de consommation d’énergie, conseil et guidance budgétaire, aide au justiciable …

Les bénéficiaires directs des actions sont des personnes se trouvant dans une situation de surendettement, susceptibles de s’y trouver ou confrontées à des questions ou à des problèmes regardant directement ou indirectement leur situation financière.


L’élaboration d’outils d’animation, d’information et de formation.

Ces outils pourront être mis à disposition sur divers supports.

  • Les outils destinés aux acteurs et aux services de première ligne.

Ces outils prendront la forme de grilles budgétaires commentées, de cas pratiques avec leur résolution, de modèles de lettres ou d’argumentaires, de conseils généraux, de synthèses sur des thèmes liés aux mesures protégeant les consommateurs, au crédit, à la conclusion de contrats à distance, aux contrats d’assurances, aux procédures de règlement d’insolvabilité, aux diverses formes d’épargne et aux procédures de recouvrement de dettes. S’y ajouteront des outils d’animation spécifiques tels que des scenarii et des conseils d’ordre méthodologique.

  • Les outils destinés aux bénéficiaires directs.

A l’exception des méthodes d’animation, ces outils prendront les formes décrites sous le point précédent en étant davantage vulgarisés et en étant adaptés aux divers types et catégories de bénéficiaires directs.


Les séances de sensibilisation, d’information et de formation

Les séances de sensibilisation, d’information et de formation sont proposées sous la forme de modules d’une durée de 3 heures et s’adressent d’une part aux acteurs et services de première ligne et, d’autre part, aux bénéficiaires directs réunis à l’initiative desdits acteurs et services. Elles sont interactives. Toutefois, le contenu des séances destinées aux bénéficiaires est moins dense et sa présentation est adaptée aux caractéristiques de ce public.

Elles auront pour objet :
-           de proposer une démarche raisonnée et structurée ; celle-ci permettra d’identifier le montant mensuel moyen nécessaire pour assumer les charges courantes et le montant disponible pour l’apurement d’arriérés et le remboursement de crédit, d’évaluer le montant légalement dû aux créanciers, de choisir le cas échéant la procédure d’assainissement adéquate ainsi que les démarches à mettre en œuvre préalablement à cette procédure et d’aider à distinguer les hypothèses où l’acquisition d’un bien ou d’un service doit être financée par l’épargne ou par le crédit ;
-           de familiariser les participants à ces séances aux procédures de recouvrement de dettes et de règlement d’insolvabilité ;
-           d’exposer les spécificités de divers services financiers (paiement, crédit, assurance, épargne), de rappeler leur réelle utilité et d’attirer l’attention des participants sur les avantages et les inconvénients de ces services ainsi que les pièges à éviter ;
-           de responsabiliser les participants par rapport à leurs obligations en attirant leur attention sur la manière dont celles-ci naissent, s’exécutent et disparaissent  et sur les conséquences de leur inexécution ;
-           de débattre avec les participants de problèmes liés à la consommation et à sa promotion avec, le cas échéant, la participation d’experts indépendants et impartiaux.



Il s'agit de séances réunissant entre 10 et 20 personnes soit sur le lieu de travail, soit en un autre endroit propice aux formations (notamment dans les locaux de l'Observatoire à Charleroi).

Lors de cette formation, nous distribuons une farde reprenant le contenu des présentations, ainsi que des outils de prévention : affiches A3, guide d'information, grille budgétaire... Ces outils sont régulièrement mis à jour ou réédités selon les moyens dont nous disposons et les suggestions qui nous sont faites.

Les formations sont gratuites. Les seuls frais éventuels concernent, lorsque le partenaire nous accueille en ses locaux, la mise à disposition d'une salle et d'un écran, le catering et le repas de midi.


Les différents modules  à destination des acteurs de première ligne se répartissent comme suit:


 
 MODULE "INTRODUCTION"

 
Objectifs:

  • Donner un aperçu suffisant de la problématique du surendettement : ses causes, ses conséquences, les dispositifs de prévention existants, ses effets sur les travailleurs et ses impacts sur l’entreprise, les obligations de l’employeur.
  • Débattre avec les participants de problèmes liés à la consommation et le rapport à l’argent.  
 





 MODULE "GESTION BUDGETAIRE ET CONSOMMATION"

 
Objectifs :
  • Proposer une démarche raisonnée et structurée permettant d’identifier le montant mensuel moyen nécessaire pour assumer les charges courantes et le montant disponible pour l’apurement d’arriérés et le remboursement de crédit, d’évaluer le montant légalement dû aux créanciers, de choisir le cas échéant la procédure d’assainissement adéquate ainsi que les démarches à mettre en œuvre préalablement à cette procédure et d’aider à distinguer les hypothèses où l’acquisition d’un bien ou d’un service doit être financée par l’épargne ou par le crédit
  • Exposer les spécificités de divers services financiers (paiement, crédit, assurance, épargne), de rappeler leur réelle utilité et d’attirer l’attention des participants sur les avantages et les inconvénients de ces services ainsi que les pièges à éviter.




 MODULE "LES DEFAUTS DE PAIEMENTS ET LEURS TRAITEMENTS"

 
Objectifs: 
  • Familiariser les participants aux procédures de recouvrement de dettes et de règlement d’insolvabilité ;
  • Responsabiliser les participants par rapport à leurs obligations en attirant leur attention sur la manière dont celles-ci naissent, s’exécutent et disparaissent  et sur les conséquences de leur inexécution.                                                                                                                      


Le module  à destination des bénéficiaires se répartit comme suit:


MODULE DE PREVENTION                                                      

 
Objectifs:                                           
  • Comprendre les situations qui peuvent mener à l’endettement
  • Aider à la conception d’un budget
  • Sensibiliser aux pièges à la consommation
  • Orienter vers les services spécifiques
  • Informer sur les procédures qui existent pour traiter le surendettement



Les formateurs sont des employés de l'Observatoire ou des professionnels de la médiation de dettes et de la prévention au surendettement.


Les consultations à distance

Un jour par semaine, l’Observatoire du Crédit et de l’Endettement offrira aux personnes ayant participé aux séances qu’il organise de répondre aux questions qu’elles se posent par rapport à leur situation patrimoniale et financière et à leur endettement et de leur dispenser des conseils dans ces domaines. Ces consultations seront également ouvertes aux acteurs et services de première ligne, aux personnes ayant été directement ou indirectement en contact avec ceux-ci ou ayant pris connaissance d’informations et de conseils qu’ils ont fournis sous quelque forme que ce soit.



Le soutien aux actions de prévention

A leur demande, l’Observatoire du Crédit et de l’Endettement aide les acteurs et services de première ligne à mettre en œuvre des actions et des démarches participant à la prévention du surendettement et à la préparation du traitement de celui-ci.


Vous souhaitez... 

> participer à l'une de nos formations à venir...
> organiser avec nous une formation en vos locaux...
> nous rencontrer pour discuter du projet et des modalités pratiques... 
> nous partager vos suggestions...

Contactez Aurélie Jourdain à l'adresse Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir ou au 071.31.08.11.  

   


 
Autres pages relatives à la prévention du surendettement :